Roulez jeunesse - 23 mars

Les pneus sont changés sur le ZR-7, l'huile de fourche est vidangée ... les gommes sont largement rodées, il va falloir reprendre du service avec Gipie !
Bon avant de tout dépouiller il faut mettre au clair cette histoire d'embrayage et de boite de vitesse. Je remonte le faisceau en "volant", scotché au cadre pour éviter la cata avec les roues au moment de l'essai. Je retourne empreinter le booster à mon pote. Contact !
OIL est affiché. Bon normal, le niveau d'huile a du descendre après le test du démarrage. Je remets de l'huile, mais j'en remet trop par erreur. Contact ! OIL ! On va en vider un peu, on retrousse les manches, on prend la clef de 17 et on galère à remettre le bouchon pendant que l'huile ne s'arrête pas de couler. Ok le niveau a l'air correct. Contact ! OIL ! Grrrr bon tant pis le niveau est bon alors j'essaie de lancer le démarreur. Rien.
Je vérifie mon câblage, branche cette fois le contacteur de béquile. D'ZZZ D'ZZZ D'ZZZZ !
YEAH !
Je cours chercher le bidon d'essence, je balance quelques centilitres dans la nourrice. J'arrache un bout de pelouze en allant chercher mon casque. OK, tout est prêt.
Contact ! OIL ... bon tant pis, starter, et je lance le démarreur. La bécane démarre au quart de tour. Je me place devant un mur et enclanche une première ; la meule saute un p'tit coup vers l'avant. Elle n'a pas calé, c'est bon signe. Ni une ni deux, je monte sur le cadre de l'engin, et je pars l'essayer. Pour info le booster fait office de selle pour cet essai !!!



L'embrayage est correct, ça ne patine pas. Je pars donc sans freins avant. 1ere, 2ie, zut je suis déjà au bout du chemin mais les vitesses passent sans soucis. Demi tour, 1ere , 2ie, 3 ie .... bout du chemin. C'est trop court, je dois essayer tous les rapports. Accompagné de mon fidèle destrier plus bruyant qu'aucun autre je m'élance sur la route. 1ere, 2ie ... ça s'étouffe dans les hauts régimes ... 3ie 4 ie 5 ie 6 ie ! Le compteur ne fonctionne pas et à priori le compte tours est un peu optimiste. Mais je dois être à environ 50 Km/h quand je passe la 6ie. L'assise est peu stable et le moteur s'étouffe complètement lorsqu'on lui en demande plus. On rentre. Résultat du test concluant. Je peux maintenant dépouiller le brêlon, le moteur tourne, les vitesses passent. Pour l'étouffement j'en reparlerai avec Pierrot mais il faudra certainement faire des réglages de carburation. Je décide de rassembler et ranger les pièces les pièces détachées jusque là. Je nettoie et remonte entièrement la boite à air. Sacré morceau ! La taille du moteur !Puis vient le tour de ce support de la boite à fusibles qui se trouvait au dessus de la batterie. Apparemment il n'a pas apprécié l'acide de cette dernière. Poncage, peinture. Ca sera fait. le résultat en photos, demain j'imagine.

3 commentaires:

  1. Demoiselle roule?
    Un booster en guise de selle??
    Une vidéo est en ligne???

    RépondreSupprimer
  2. Bravo à toi ! Tu as redonné vie à un GP, ça c'est la classe !
    Pareil pour moi ce week end, remplacement du faisceau nickel, rebranchement du démarreur (et pas à l'envers comme avait fait mon concess Kawa !!!), nettoyage du carbu... et c'est parti pour un tour !
    Règlage carbu s'impose quand même (comme toi), notamment la synchro et la richesse !
    Ca devrait être bon pour ce soir.
    Allez, courage pour la suite !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Anonyme ;)
    Demoiselle roule oui. Pas de vidéo malheureusement ! ça valait le jus ! Essai en cotte avec le casque, assis sur le booster, le cadre presque à nu, du moins tout l'arrière, tout ça dans un concert de pétarades ...

    Merci Tom. Impatient de voir ça. Mets nous tout ça en ligne ! Même que quelques photos sur imageshack ou sur un compte google mais jveux voir ça. Hihi.
    Bonne continuation à toi et tiens nous au courant.

    RépondreSupprimer