Dépose cache culbu - 8 mars

Ce soir c'est le grand soir ! Ma première ouverture de moulin.

Afin de travailler dans des conditions correctes, je décide de m'installer un genre de pont, mon dos me remerciera plus tard !
La conception du pont ??? Artisanale bien sur ! Vieux cageots de cidre, 3 planches d'anciennes étagères, une planche qui fera office de rampe :


Comment ça cinglé ? Meuh nan, ça tient ! ; O D

Je peux maintenant commencer à travailler.
Première étape, la vidange du liquide de refroidissement, puis rincage du circuit avec de l'eau du robinet :

Je me suis ensuite battu longuement avec deux tubes vissés sur le cache culbuteurs. Tête creuse 6 pans rouillée et grippée comme je n'ai jamais vu !!! Finalement j'arrive à extraire les deux tubes retenus par des joint toriques à leur embase.
Marteau, cale de bois ... il est l'heure de décoller le cache culbuteurs :

Cette première est émouvante ! Si si ! J'ai le coeur qui s'emballe, j'suis excité comme un gosse. J'envoie 3 textos à Pierrot (Mon pote-prof de méca improvisé).

J'ai acheté cette moto pour comprendre la mécanique, je crois que là ... on y est !

Je fais faire quelques tours de vilbrequin à ce 500 et j'analyse comment ça bouge là haut. Tout coïncide avec les explications de Pierrot. Alors on ne m'a pas menti, c'est bien de la mécanique un moteur, y'a rien de magique. Mesdames Messieurs, j'ai le regret de vous annoncer que ce n'est pas la fée clochette qui fait tourner la roue arrière de votre moto. Désolé.
Bon ok, suffit le délire, on reprend la revue moto technique (RMT) et on se concentre.

On me demande de placer le repère T face à l'orifice du carter d'allumage .... soit :

Ensuite on me demande de vérifier que les deux points marqués sur les pignons d'arbres à cames (AAC) sont bien parallèles au plan de table de la culasse. Et c'est là que c'est fâcheux :

Vous voyez les deux points marqués à l'avant des deux pignons ? D'après ce que j'ai pu lire, ils devraient être à la même hauteur, hors dans la position de la photo, ils ne le sont pas. Lorsque le vilbrequin est en position T, n'est visible que le point de droite, l'autre est caché par la culasse. J'ai donc tourné un peu plus le vilbrequin afin de faire apparaître les deux points. Je contacte mon mécano préféré ce soir en lui exposant le problème.

à suivre ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire