Achat - 1er mars



Le rendez vous est fixé à 14h ...
Arrivée chez le vendeur, ouverture du garage et j'aperçois la bête ! Je fais le tour du proprio. Première impression, "elle est pas aussi fraîche que sur la photo". Puis très vite "Ouh bondious, y'a de la rouille lad'ssus !" ... 2 ans d'inactivité ça vous ronge une meule !

Nous sortons la bête et tentons un démarrage, je choppe l'embrayage, et essaie de passer une vitesse. Euh ... pourquoi le sélecteur il est bloqué ?!?
J'arrive finalement à passer la 1ere en forçant. Même dilemme pour la 2 et 3.
Poussette ! Ça tousse à peine on repousse ... on re re pousse ... on re re re re re re re re re re pousse, on en peut plus !
Seb mon chauffeur, le vendeur et moi sommes au bord de l'arrêt cardiaque.

Je nomme le GPZ pour la première fois "Salope" puis dans la foulée "Grosse vache". Ah oui j'oublie de préciser, les plaquettes avant mordent les disques. Essayez de pousser votre brêle en freinant à 50 % de l'avant : O P

Je ne suis pas emballé, je refais le tour de l'engin, pneus, kit chaine, embrayage ?, soupapes ?, ligne d'échappement, cartouche d'échappement, pièces trop rouillées à changer ou à peindre ... ça commence à chiffrer tout ça.

Je fais une proposition à 150 €.
Refusée.
180 ?
Non plus

Je décide de brûler un mégot pour me donner le temps de la réflexion et de taper un brin de causette ! On en profite pour jeter un oeil à la carte grise et regarder les frais de changement de propriétaire, 37,15 € à l'époque, le véhicule va bientôt avoir 20 ans de mise en circulation le mec me signale que au bout de 10 ans c'est déjà moitié prix. Enfin un bon point !
Cigarette terminée : "bon bin écoutes, j'vais te la prendre." Je fini par me mettre en tête que je ne risque pas grand chose avec 200 €, et qu'il y aura matière à bricoler, j'écarte l'idée de la refaire à neuf vu les frais nécessaires.

Nous chargeons la Kawa dans le camion, la garde est trop basse, nous cassons un bout de sabot déjà rafistolé, un léger sourire se dessine sur mon visage !
"Quand y'aura plus que le sabot"

On sangle, on fait les papiers, café on parle motos 5 min ... zou en route mauvaise troupe.
Une heure après, nous sommes arrivés, on décharge le colis en prenant soin de démonter le sabot qui est déjà cassé. Voila Gipie arrivée dans le jardin :



Quelques détails et dégâts :


C'est un sacré bordel à la maison en ce moment :


Ce soir j'ai fait du rangement pour arriver à garer les 3 motos et travailler correctement. Il me reste à reranger ma caisse à outils proprement. Je vais certainement mettre Gipie nue ce soir.

J'ai dans l'idée de vidanger l'essence et essayer de la démarrer en lui amenant du 12 Volts avant de faire quoi que ce soit d'autre. Voir si elle part ou pas.

la suite dans le prochain épisode V

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire